• La bataille des jumeaux

    by  • 22 avril 2011 • An de Grâce 2510, La Campagne, Les Batailles • 0 Comments

    Contexte :

    Le vaste empire nain est en train de renaître de ses cendres. Les récentes conquêtes à l’ouest ont ouverts de nouvelles perspectives à de nombreux migrants désireux de s’établir ailleurs que dans les austères forteresses des montagnes du bord du monde.

    Des colons quittent donc les montagnes de l’est afin de se rapprocher de leurs frères établis dans les montagnes grises.

    Mais en ces temps de guerre, ces migrants sont bien sûr accompagnés par de petites escortes et comme chacun sait, n’importe quel nain dès son plus jeune âge est entrainé au maniement des armes.

    De petits yeux rougeoyant de haine observent leurs ennemis de toujours. Depuis l’obscurité d’une caverne, Zikit Trembl’ tro’ un chaman gobelin de la nuit, s’émerveille à la vue d’une colonie naine se dirigeant vers la passe appelée « Col du feu noir par les humains ».

    • Opposants : Nains (1500 pts) Vs Orques (1500 pts) sous format « raid »
    • Date : 24 de Vorgeheim (juin) 2510
    • Heure : au petit matin. Temps ensoleillé.
    • Lieu : Montagnes noires, dans une vallée voisine du Col du feu noir

    « Le chef sera content de pouvoir ajouter des barbes à sa collection » se dit il avant de rejoindre ses congénères.

    Deux jours plus tard, une horde de peaux vertes se dresse face aux nains décidés à protéger leur convoi. Vlorg Arach’ poil le chef orque noir expose son plan et ordonne l’attaque : « On fonce et on écraz’ lé nabo ! »

    La marée peaux verte rugit de plaisir devant une tactique aussi brillante et se met en ordre de marche.

    De l’autre côté du champ de bataille les nains peuvent distinguer un chant provenant de la horde : « Garaté ! Garaté ! Garaté kouill’ ! »

    P’luKunY’euil

    En v’là d’la finesse ! Avec un plan pareil, kouraient droit à la katastrophe. Il suffisait d’ajouter « on fonce et on écraz’ lé nabo en passant par la droite » et c’était déjà une belle taktik. Arf !

    See you little dwarf

    Liste d’armée :

    Nains :

    Maroual, Thane avec armure de gromril, arme lourde et bouclier.
    Kamal, Général, frère jumeau de Maroual avec armure de gromril, rune majeure de rapidité, rune de frappe et rune tranchante.
    Skalf barbe blanche, maître des runes avec rune majeure d’équilibre et rune d’anti magie.

    • 10 Guerriers avec boucliers.
    • 15 Longues barbes avec étendard, très longue barbe, boucliers et rune de stoïcisme.
    • 10 Arquebusiers.
    • 10 Arquebusiers.
    • 13 Marteliers avec étendard, boucliers et rune de lenteur.
    • 5 Tueurs.
    • 1 Canon avec rune de forge et ingénieur avec arquebuse naine.
    • 1 Canon orgue

    Orques :

    Vlorg arach’ poil, grand chef orque noir avec armure lourde, bouclier enchanté et cask’ de grand chef nabot.
    Zikit trembl’ tro’, chaman gobelin de la nuit niveau 2 avec 2 pierres de pouvoir.
    Zukut, frère jumeau de Zikit, chaman gobelin de la nuit niveau 2 avec pierre de pouvoir et champignon bonnet de fou.
    • 21 Orques avec boucliers, champion, étendard, musicien et bannière de guerre.
    • 21 Orques avec boucliers, champion, étendard, musicien.
    • 10 Chevaucheurs de loups gobelins avec musicien, arcs courts et lances.
    • 36 Gobelins de la nuit avec filets, 2 fanatiques, champion, étendard et musicien.
    • 20 Gobelins de la nuit avec arcs courts et musicien.
    • 6 Orques sauvages sur sanglier avec champion et lances.
    • 1 Lance roc avec une brute orque.
    • 2 Balistes gobelines.
    • 1 Chariot à pompes.

    Déploiement :

    La Ligne de Bataille

    La Ligne de Bataille

    Le canon prît place sur la colline avec un régiment d’arquebusiers en bas de celle-ci et à leur gauche le canon orgue. Au centre le deuxième régiment d’arquebusiers et les guerriers nains. Sur le flanc droit les longues barbes avec derrière eux les marteliers avec les deux frères et le maître des runes. A l’extrémité du flanc, les tueurs.

    Chez les peaux vertes, les balistes et le lance roc sur une colline du flanc droit. Juste à gauche les archers gobelins de la nuit. Au centre un régiment d’orques avec le chef orque noir puis les gobelins de la nuit avec Zukut, le chariot à pompes et le deuxième régiment d’orques.

    Sur le flanc gauche, les chevaucheurs de sangliers orques sauvages et les chevaucheurs de loups gobelins de l’autre côté d’un bois.

    Tour 1 Orques :

    Galvanisé par le discours de leur grand chef, les orques se ruèrent en avant à toute vitesse ainsi que les gobelins de la nuit de Zukut décidés à tuer le plus de nabots possibles.
    Sur tout le champ de bataille les peaux vertes exécutaient à merveille le plan de leur chef.

    Invoquant le pouvoir de Gork, Zukut déclencha une pluie d’éclairs en direction des arquebusiers devant lui, mais ceux-ci se dispersèrent avant d’atteindre la ligne naine. Les misérables barbus étaient vraisemblablement protégés par les runes de leur vieux sage.

    Entre-temps les tirs s’envolèrent et un rocher s’écrasa sur un arquebusier malchanceux. Un autre fut aussi tué sous les tirs des chevaucheurs de loups. Les gobelins commencèrent alors à se chamailler, excités par l’odeur du sang frais.

    Tour 1 Nains :

    Des tueurs facétieux

    Des tueurs facétieux

    « Par Grungni ! » grommela Kamal. Le général était abasourdi par la vitesse à laquelle s’étaient déplacé les peaux vertes. Il ordonna à sa ligne de tenir ses positions mais les tueurs, ignorant ses ordres, foncèrent en direction du plus gros orque présent sur le champ de bataille.

    Les nains firent parler la poudre et plusieurs orques tombèrent sous les projectiles, en particulier les chevaucheurs de sangliers dont les tatouages protecteurs se révélèrent inefficaces.

    Une fois la fumée des armes retombée, Kamal constata qu’aucun des peaux vertes n’avaient fui et il ordonna à chacun de se préparer à contrer la charge de la horde.

    Tour 2 Orques :

    Par couardise, les chevaucheurs de loups gobelins restèrent sur place refusant d’entendre les beuglements de leur chef qui résonnaient depuis l’autre bout du champ de bataille. Les archers gobelins de la nuit de Zikit firent de même se disputant pour savoir qui aurait l’honneur d’arracher la barbe du nain écrasé sous le rocher.

    Vlorg décapita un des orques à ses côtés pour montrer qu’il était encore le chef et ordonna à son régiment de continuer l’attaque. Il démembrerait cet incapable de Zikit après avoir tué le chef des nabots se dit-il.

    D’un coup, deux gobelins drogués émergèrent des petits peaux vertes conduits par Zukut et l’un d’eux traversa la ligne naine tuant au passage deux arquebusiers et deux longues barbes. Le boulet tournoyant était déjà rouge de sang.

    Zukut hurla « Mork te veux ! » et le maître des runes fut instantanément tué par le sort du chaman gobelin. Il s’écroula lourdement sur le sol de la plaine. Les machines de guerre prouvèrent malheureusement leur maladresse en parsemant l’herbe de rocs et de bouts de bois pointus.

    Les fanatiques sont de sortie

    Tour 2 Nains :

    Les tueurs ivres de haine chargèrent les orques. Vlorg reçut alors une blessure profonde d’un coup de hache bien ajusté et blessé, il ne put riposter correctement. La gross’ brut’ de son régiment mourut sous les coups des nains enragés qui continuèrent à s’enfoncer dans le régiment orque malgré le nombre écrasant des peaux vertes.

    Un autre signe de la main de Kamal ordonna de déchainer les enfers sur la horde et seul un chevaucheur de loup survécut au tir du canon orgue. Le lâche se dispersa alors dans la plaine.

    Au centre huit gobelins de la nuit tombèrent criblés par les balles des arquebuses mais ils ne paniquèrent pas, galvanisés par la présence de Zukut.

    Tour 3 Orques :

    Les fanatiques sont de sortie

    Les fanatiques sont de sortie

    Grognant et fous de colères, les chevaucheurs de sangliers foncèrent sur les arquebusiers tout proche mais aucun n’arriva à destination des nabots qui les fauchèrent sous les balles.

    A la vue des corps déchiquetés des orques sauvages, le régiment orque à leur droite paniqua et s’enfuit loin de la ligne naine. Maroual était soulagé, le flanc gauche des orques était détruit ou en fuite. Vlorg n’aurait pas que Zikit à démembrer ce soir…

    Zukut ordonna à ses congénères de charger et les fiers artilleurs du canon orgue s’interposèrent entre les gobelins et la merveille d’ingénierie naine. Malgré les filets jetés sur eux, les nains tuèrent un gobelin et refusèrent d’abandonner leur machine.

    Pendant ce temps les fanatiques tournoyaient autour des nains, et dans un semblant de logique, ils percutèrent de plein fouet les marteliers et les frères jumeaux tuant neuf des gardes du corps qui ne firent pas honneur à leur race et s’enfuirent.

    D’autres nains mourraient sur le champ de bataille, un longue barbe fut empalé par un trait de baliste gobeline et un tueur emporta deux orques avec lui.
    Malgré tous ces succès, Gork et Mork firent la sourde oreille aux suppliques des chamans gobelins, ils devaient se battre peut être…

    Le chariot à pompe prend du retard

    Tour 3 Nain :

    Kamal et Maroual étaient honteux et le général nain rappela aux marteliers leur serment. Reprenant courage, l’élite naine se prépara à retourner au combat.

    Kamal vit que sans ses ordres, la ligne naine avait tout de même bien réagi et les arquebusiers et les guerriers entouraient désormais les gobelins de la nuit. Le canon envoya un énorme boulet sur le chariot à pompe mais celui-ci n’arracha que quelques minuscules peaux vertes à la vie. Dans un élan de haine, les guerriers nains exterminèrent les gobelins de la nuit ainsi que leur chef spirituel Zukut et les arquebusiers se retrouvèrent tout proche du chariot à pompes qui avançait péniblement depuis le début de la bataille. Un cri de victoire résonna dans le camp nain et ce fut le dernier son qu’entendit un tueur qui mourut dans l’honneur sous les coups des orques. Ils n’étaient plus que trois mais les renforts arrivaient, en l’occurrence les longues barbes et d’autres arquebusiers.

    Tour 4 Orques :

    Voyant que la bataille ne tournait pas du bon côté, le régiment orque en fuite décida d’abandonner son chef en prise avec les nabots. Les snotlings sur le chariot ne comprenaient pas ce qui se passait et percutèrent à leur plus grand étonnement les arquebusiers à quelques pas mais bien trop mollement pour tuer un nain et ils sautèrent par dizaines pour attaquer à coups de griffes et de champignons vénéneux.

    Vlorg lui, continuait à se battre avec les tueurs et en tua un de plus, il vit que d’autres nains arrivaient et avait hâte d’en étriper un plus grand nombre. Un rocher et un gros pieu tua trois longues barbes mais les anciens étaient décidés à porter secours aux tueurs rescapés.

    Zikit perturbé ou trop réjoui par la perte de son frère se refusa à invoquer les pouvoirs de Mork mais il pria pour que Gork y s’ charge des derniers tueurs.

    Tour 4 Nains :

    Le chariot à pompe prend du retard

    Le chariot à pompe prend du retard

    Les longues barbes et les arquebusiers arrivaient enfin et ils percutèrent la ligne orque.

    Les guerriers au centre se rapprochaient également afin de prendre les orques de flanc.

    Le canon tira et un boulet passa au dessus de la tête de la brute orque qui continua de fouetter les gobelins qui manipulaient la catapulte.

    Les marteaux et les haches virevoltèrent et les derniers tueurs furent enfin exaucés en trouvant la mort. Les autres nains furent incapables de blesser le gros régiment d’orques qui les poussa à tenir avec vaillance la position. Les secours menaçaient de céder au lieu d’exterminer les derniers orques.

    Un peu plus loin, les derniers snotlings et le chariot étaient réduits en une bouillie verdâtre, hachés menu par les arquebusiers nains.

    Il ne restait plus que le chef des orques et quelques gobelins incapables de viser avec un arc, Kamal sentait depuis sa position lointaine que la victoire était proche.

    Tour 5 Orque :

    Les champignons faisaient encore effet sur le gobelin chétif et le boulet tournoyait encore. Le hasard l’emmena une fois de plus contre l’élite naine et tous succombèrent. Il ne restait plus que les deux nains jumeaux qui s’étaient jetés à temps au sol.

    Zikit lança alors Gork y s’en charge contre les longues barbes les imprégnant de maladresse et de malchance.

    L’orque fouetta fort les gobelins sur la colline et leur ordonna de tirer sur les chefs nabots esseulés. Un gros pieu toucha Maroual mais il ne fit qu’exploser le bouclier de gromril au lieu de tuer le nain chanceux.

    Dans le combat décisif, les nains furent incapables de blesser les orques qui tuèrent quelques arquebusiers et longues barbes. Ceux-ci fléchirent laissant les arquebusiers seuls face aux orques vociférant de rage. Vlorg exultait, à lui seul il tuait tout les nains, il arrachait les barbes ensanglantées et n’avait en fait pas besoin des incapables qui l’avaient accompagnés jusqu’ici.

    Tour 5 Nain :

    Kamal comprit que quelque chose ne tournait pas rond quand il vit les plus vieux nains de son throng fuir dans sa direction. Il pensait que la bataille était terminée mais un énorme orque à la peau sombre massacrait tous ceux qui osaient lui faire face. Cependant les guerriers chargèrent le flanc du régiment orque et il espéra que cela suffirait car la nuit approchait désormais. Le canon tira une dernière fois et la catapulte explosa en une multitude de débris laissant les gobelins orphelins de leur machine, mais la brute orque continua de les fouetter pour se distraire.

    Le dernier combat commença et Vlorg en pleine confiance arracha encore plus de barbes. Horrifiés, les guerriers s’enfuirent, malgré l’avantage tactique, suivit des arquebusiers. Trop heureux d’avoir remporté son combat le chef orque noir ne parvint pas avec ses boyz à rattraper les fuyards à courtes jambes. Il pensait avoir gagné la bataille mais il était quasiment seul.

    Maroual n’en croyait pas ses yeux, tous ses fiers guerriers s’étaient fait repousser par cet orque immense. Cependant la plaine était remplie de cadavres de peaux vertes et les fuyards nains étaient saufs. Dans quelques jours, les colons pourraient repartir sans craindre une nouvelle attaque des peaux vertes.

    Zikit trembl’ tro’ méritait enfin son nom ! Son cadavre était pris de convulsions nerveuses après que Vlorg ait arraché chacun de ses membres.

    Le chef orque noir exultait, aujourd’hui plein de nabots étaient morts et il avait désormais une impressionnante collection de barbes souillées par leur propre sang.

    Bientôt, il soumettrait les tribus alentours pensa t’il et il pourrait enfin détruire une de ces villes des zoms plus au nord.

    La horde « chantait » encore « Garaté ! Garaté ! Il pensait peut être changer de nom en Vlorg arrach’ kouill’, après tout il avait déjà assez de barbes et çà lui plairait de commencer une nouvelle collection.

    Résultat : Egalité

    • Points de victoire nains : 907
    • Points de victoire orques :727

    P’luKunY’euil

    Arf, les kollections de Vlorg ! Toute ma jeunesse ! J’me souviens qu’un troc aux enchères avait eut lieu au Roc de fer et que des belles pièces du feu Vlorg étaient parties comme des p’tits pâtés de snot’. J’avais même troqué un ravissant kollier… de barbes…

    See you little dwarf

    About

    Webmaster amateur de ce présent site, général en chef des armées du Chaos depuis plus de dix ans, et futur gagnant de cette grande campagne!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *